Project Cars 3, l’envers du décor

Sorti en 2017, Project Cars 2 se voit aujourd’hui remplacé par sa suite tant attendue, avec plus de 200 voitures et de 140 pistes disponibles. Nous avons voulu savoir comment Slightlymad Studio a développé le jeu. Grâce à Bandai Namco, nous avons réussi à leur poser quelques questions…


Avanced Creation : Project Cars 3 vient de sortir, comment avez-vous pensé le jeu lorsque vous avez lancé ce projet ? Avez-vous décidé de partir d’une feuille blanche ?

Slightlymad Studio : Project Cars 3 est le troisième titre d’une franchise qui a atteint plusieurs millions de ventes, donc je ne dirais pas que nous sommes partis d’une feuille vierge. Ce nouveau jeu a consisté à tirer parti du succès des deux titres précédents, à appliquer les leçons que nous avons tirées de ces jeux, puis à rendre les choses plus puissantes et meilleures que jamais. Un objectif clé pour nous a été de rendre les courses de simulation plus conviviales et plus inclusives, tout en offrant aux fans inconditionnels l’expérience authentique du sport automobile qu’ils attendent de la série. Project Cars 3 est une expérience plus engageante et gratifiante que les titres précédents, grâce à l’introduction de système de XP, à la possession d’une voiture et aux options de personnalisation de la voiture. Tous ces nouveaux ajouts ont rendu ce parcours de pilote plus personnel, répondant à tous les niveaux, compétences et goûts.

AC : Le développement du 3e volet a eu lieu lors de la sortie du 2e volet ou bien vous avez attendu un moment ?

SS : Nous avons commencé à concevoir le troisième jeu pendant que nous terminions le contenu téléchargeable pour Project Cars 2, donc Project Cars 3 est en développement depuis la mi-2018. En parallèle, nous avions également une équipe qui travaillait sur Fast & Furious : Crossroads (NDLR : sortie le 07/08/2020 sur PS4 et Xbox One). Ce fut une période chargée et passionnante pour le studio. C’est une sensation incroyable et une grande satisfaction de pouvoir enfin partager les deux jeux.

AC : Quelle a été la difficulté rencontrée lors de la conception ?

SS : En abordant le troisième chapitre de Project Cars, il y avait des choses que nous voulions améliorer par rapport aux jeux précédents. L’un des plus grands défis était le besoin de bien maîtriser la manette de jeu. Dès le brief initial, nous nous sommes concentrés là-dessus parce que nous voulions vraiment créer un jeu pour tout le monde, que même ceux qui ne possède pas de volant puisse l’apprécier. L’amélioration des commandes de la manette de jeu a été l’une des premières choses que nous avons abordées au cours du processus de développement, et nous ne pourrions pas être plus satisfaits des résultats. Project Cars 3 est désormais l’un des jeux de simulation de course les plus facile à manipuler de tous les temps avec une manette classique, et nous, en tant que studio, nous sommes heureux d’avoir accompli cette mission. Bien entendu, nous n’avons pas non plus négligé le gameplay sur le volant et il y a beaucoup de nouveaux détails sur le retour de force qui je l’espère vont ravir les utilisateurs de simulateurs.

AC : Pour les constructeurs automobiles, quelles sont les conditions imposées pour intégrer leurs voitures ?

SS : Chaque constructeur automobile est un peu différent. Mais maintenant que nous en sommes à notre troisième volet et que les titres précédents ont été un succès, les constructeurs automobiles sont plus que jamais ravis d’apparaître dans Project Cars 3. Apparaître dans des jeux de course fait partie des stratégies des constructeurs automobiles de nos jours. Ils comprennent vraiment nos besoins en tant que développeurs en matière de personnalisation de voiture et d’amélioration des performances. Cette compréhension est l’une des principales raisons pour lesquelles nous avons pu mettre en œuvre un système aussi détaillé pour les mises à niveau des performances, grâce aux données de conception et de performances fournies par les constructeurs. Les mises à niveau de Project Cars 3 offrent une expérience vraiment authentique. Nous avons également pu ajouter de nouvelles marques et voitures dans Project Cars 3, des voitures exotiques comme des Bugatti aux muscles cars classiques de Dodge, en passant par les voitures aux performances extrêmes de Koenigsegg. Le succès de la franchise a suscité beaucoup d’intérêt de la part des marques de voitures les plus excitantes au monde qui nous font confiance pour simuler leurs voitures avec le souci du détail qui fera toujours partie intégrante de la franchise Project Cars.

AC : Comment voyez-vous les nouvelles consoles qui vont arriver prochainement avec des jeux comme Project Cars ?

SS : Pour le moment, nous nous sommes concentrés tout simplement sur la création de Project Cars 3 et qu’il ait une prise en main facile pour les joueurs grand public, mais sans mettre de côté les pros de la simulation que ce soient sur consoles ou sur PC actuels. Mais nous sommes très enthousiasmés par le potentiel de la PS5 et de la Xbox Series X. 

AC : Une dernière chose à ajouter sur le jeu ?

SS : Nous sommes ravis de présenter le jeu aux fans dès le 28 août ! Du tout nouveau mode carrière, à la personnalisation des voitures de votre propre garage, en passant par les modes en ligne et les systèmes de matchmaking remaniés, nous sommes vraiment fiers de Project Cars 3, et nous pensons que les gens vont s’amuser cet été et au-delà. Ce volet ne va pas décevoir les fans de la franchise.

Interview réalisé par Hui-Ping PANH et traduit par Charlène LIN

La rédaction remercie Lucie Espin, Christelle Carteron, Claudia Habonimana d’avoir permis de réaliser cette interview avec Slightlymad Studio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTENU ILLICITE Vous pouvez à tout moment nous signaler un contenu illicite en envoyant un email ici.