Advanced Creation #3

Découvrez le contenu du n°3 du magazine Advanced Creation.


Edito

À la lecture de l’article de couverture de ce numéro, de nombreux souvenirs ont ressurgi, avec l’impression persistante que ces auteurs de BD indé ne sont rien d’autre que de grands enfants qui croient à leur rêve (comme la plupart des artistes ?).

Lorsque j’étais au collège, j’aimais beaucoup dessiner et j’ai découvert le fanzine de l’école auquel j’ai tout de suite voulu participer. Tenu par un garçon trop mature pour son âge, ce journal scolaire contenait des articles dont la teneur m’échappe aujourd’hui. Mais ce que je n’ai pas oublié, c’est la petite BD que j’avais passé mes vacances de printemps à peaufiner. Le héros était une sorte d’ampoule aux superpouvoirs (à l’époque, Pif Gadget et Placid et Muzo étaient mes seules références en plus des multiples BD belges de ma mère en reliure cuir).

Ne lisant donc que des BD à l’époque, j’avais pris pour passion l’idée de pouvoir raconter une histoire sans trop devoir écrire, avec des dessins, dans des cases bien rangées, avec des mises en scène et des décors qui exploitent son imagination et ses rêves et plein d’onomatopées ! Si cela n’a pas duré, la constance en matière de passion n’étant pas mon fort, l’idée est restée en fond de tâche. La même année, je choisissais d’ailleurs le thème des onomatopées pour un exposé de français que mon professeur nota à la hauteur de son originalité. Et pourtant, ce devoir m’a brisé le cœur étant donné le nombre de magazines que j’ai dû découper pour illustrer mes propos… Un peu plus tard, lorsque j’ai lu 1984 de George Orwell, la première envie que j’ai eue en le refermant fut d’en faire une BD. Si une fois encore la tâche ne s’est pas terminée, c’est en partie parce qu’une conseillère d’orientation m’a clairement dit que le dessin était un métier sans avenir (sic).

Alors aux artistes de ces dossiers et d’ailleurs qui ont eu la volonté, la constance et le courage de continuer malgré tout, dans un domaine saturé où les éditeurs les plus importants dirigent le marché, à ceux qui continuent de faire vivre leurs héros dans des petites cases, je dis bravo, et leur dédie ce numéro.

Ce troisième numéro traite dans son dossier principal de la bande dessinée indépendante. Vous y trouverez aussi d’autres articles dans les domaines de l’impression, l’écran, l’interactivité, etc.

Vous voulez en parler et partager la nouvelle ? Vous pouvez télécharger le nouveau logo ci-dessous ainsi que la couverture du n°3 et la page de promotion.

Instagram : advanced_creation_mag

Twitter : @advcreation

Facebook : https://www.facebook.com/AdvancedCreation/

LOGO

COUVERTURE

PROMOTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTENU ILLICITE Vous pouvez à tout moment nous signaler un contenu illicite en envoyant un email ici.