Déjouer le destin : Les scènes d’action impressionnantes de l’ambassadeur Canon Samo Vidic

Darko Duric, Nageur Slovène © Samo Vidic, Ambassadeur Canon

Ambassadeur Canon et photographe sportif international, Samo Vidic est venu seul à la pratique de l’image, par sa volonté et son audace : « Je suis photographe autodidacte […]. J’ai travaillé dur et je voulais tout faire pour devenir photographe sportif. Mon ambition initiale était simplement de photographier le sport pour un journal local, et tout est parti de là. » C’est ce goût pour les esprits déterminés qui l’a récemment poussé à entreprendre une série de clichés pour mettre en valeur des sportifs qu’on admire beaucoup mais dont on parle peu car leur handicap physique les relègue trop souvent au second plan, comme le souligne le photographe slovène : « On voit rarement les sportifs handicapés dans les médias, bien moins souvent que les non-handicapés. » C’est le point de départ de sa série Déjouer le Destin, dont l’intention humaniste ne vise pas tant à transformer la vision du handicap que tout simplement à rappeler qu’il fait partie de la vie et qu’il n’empêche ni les ambitions personnelles, ni une vision positive et combative de soi-même.

 

Anoushé Husain, Grimpeuse © Samo Vidic, Ambassadeur Canon

 

Ses deux appareils photo pour cette série étaient le Canon EOS 5D Mark IV et le Canon EOS 6D Mark II, équipés de l’objectif Canon EF 50 mm f/1,2L USM, l’objectif EF 24-70mm f/2,8L II USM, l’objectif EF 16-35 mm f/2,8L II USM, et l’objectif fisheye EF 8-15mm f/4L USM. Cette combinaison d’appareils et d’objectifs a permis à Samo d’essayer des approches créatives et de relever avec chaque photo un défi technique différent, allant des sentiers de lumière aux scènes d’action sous l’eau.

Dans sa démarche, Samo s’est fait aider par quatre sportifs souffrant d’atrophie des membres, de dystrophie maculaire ou ayant survécu à un accident : la Britannique Libby Clegg, sprinteuse sur 100 mètres, détentrice du record du monde dans sa catégorie et double médaillée paralympique, le Brésilien Felipe Nunes, que son infirmité n’empêche pas de parcourir à bout de bras les rampes et bols des grandes compétitions mondiales de skateboard, la Britannique Anoushé Husain qu’un bras atrophié et une maladie génétique ne paralysent pas quand il s’agit de se hisser en haut des murs d’escalade ou des colonnes de tabloïds comme modèle de combativité, et le nageur slovène Darko Duric que ses membres manquants n’ont pas découragé à devenir double champion du monde et détenteur du record du monde en papillon sur 50 mètres. C’est sur le cas de ce compatriote que le photographe a souhaité se pencher techniquement, pour donner vie à son propos : 6»

Libby Cleg, Sprinteuse © Samo Vidic, Ambassadeur Canon

Darko Duric a en effet une vie incroyable. Né avec une atrophie des jambes et du bras gauche, abandonné par ses parents, l’athlète est aujourd’hui devenu un sujet d’inspiration pour les personnes handicapées de Slovénie, et un meneur sensible et engagé pour les para-athlètes de son pays et au-delà. Au cours de la séance de shooting, Samo a voulu composer deux ambiances à travers un diptyque combinant un portrait du nageur avec des « ailes » liquides dans le dos, à la fois comme symbole du dépassement et pour rappeler la discipline de son record, et une scène dynamique et immergée, figée dans l’effort grâce à un jeu de flashs simultanés, un Canon EOS 5D Mark IV et son objectif grand-angle Canon EF 16-35 mm f/2,8L III US. L’utilisation du grand-angle donne à Darko une allonge très dynamique qui sublime son handicap, tandis que les flashes nimbent le nageur d’une aura angélique. Inspirant, a-t-on dit ?

Darko Duric, Nageur Slovène © Samo Vidic, Ambassadeur Canon

Pour consulter des vidéos et en savoir plus sur les techniques utilisées par Samo pour créer les effets qui sont mis en avant dans sa série Defying the Odds (Déjouer le Destin), consultez https://www.canon.fr/pro/stories/samo-vidic-photographing-disabled-athletes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *