ITW // John Wesley Shipp

A l’occasion de la 25e édition de Paris Manga, la rédaction a pu rencontrer l’acteur John Wesley Shipp. Il a incarné le père de Bastien dans le film L’histoire sans fin, Barry Allen dans la série des années 90 Flash et le père de Dawson dans la série éponyme. A présent, il revient dans l’univers The Flash où il incarne le père de Barry Allen et Jay Garrick.

Advanced Creation Vous avez joué le père de Bastien dans L’Histoire sans fin 2 : Un nouveau chapitre, pouvez-vous nous dire comment est venu le projet ?

John Wesley Shipp C’est venu au même moment que la série Flash. J’étais à New York pour passer le casting du film True Colors de Herbert Ross. Je n’ai pas eu le rôle dans le film. Mais le directeur du casting a gardé contact et m’a proposé de venir à Los Angeles. Il m’a ainsi proposé les rôles pour le film L’Histoire sans fin 2 et pour la série Flash. Grâce à cela, il est devenu mon agent.

Quel souvenir avez-vous de ce film ? L’avez-vous revu récemment et que pensez-vous des effets spéciaux ?

JWS Je n’ai pas de jugement sur les effets spéciaux car je ne suis pas un spécialiste (sourire). A l’époque, les effets étaient bien faits, mais avec le temps, le rendu est tout autre car le film est resté dans son époque. Je porte plus un jugement sur mon rôle. L’interprétation du père de Bastien était importante pour moi. De faire ressentir la relation entre le père et le fils.

La saga L’histoire sans fin a marqué tout une génération. Pensez-vous qu’il serait intéressant de refaire un reboot ou un remake?

JWS L’idée serait intéressante car je pense que c’est une histoire qui parle des valeurs du courage. C’est une chose qu’on peut réutiliser pour donner une image positive de la vie aux spectateurs.

Y a-t-il des projets qui vous ont marqué en tant qu’acteur?

JWS Il y a eu plusieurs projets qui m’ont marqué en tant qu’acteur. Le premier c’est d’avoir joué avec Julianne Moore dans la série As the World turns en 1985. C’était un rôle intéressant car au départ mon personnage donnait l’image du gendre idéal, mais à la fin c’est devenu un psychopathe. C’est grâce à ce rôle que j’ai obtenu mon premier Emmy Award ! Le second était pour la série des années 90 Flash, je le nomme Flash 1.0. Et le troisième fut pour l’interprétation du père de Dawson Leery et mon retour dans l’univers de Flash en tant que père de Barry Allen.

Entre Bastien et Dawson, qui des deux jugez-vous le plus insolent ou rebelle ?

JWS Voyons voir. Les deux sont de bons fils. Bastien était un enfant timide et silencieux proche de sa mère qui est décédée. Son père était un peu frustré de cette relation et il a donc essayé de faire de son fils un homme comme lui, le poussant à faire du sport. Mais après que son père ait appris l’aventure qui avait vécu, ils sont devenus plus proches. Pour Dawson, le problème était tout autre. Les choses se sont compliqués lorsque sa mère a eu une aventure et que la relation de ses parents est passée à « couple ouvert ». Cela a mis Dawson en colère et l’a poussé à devenir rebelle.

Dans les années 90, vous incarniez Flash. Etiez-vous un grand fan ?

JWS J’aurais tellement voulu dire oui mais ce n’était pas le cas (rires). Quand on m’a parlé de Flash, je pensais à Flash Gordon. Même aujourd’hui lorsque je dis que j’ai interprété Flash tout le monde croit que j’ai joué Flash Gordon (rires).

Pensiez-vous un jour revenir dans l’univers de Flash ?

JWS Pour un acteur, il est important de penser à aller de l’avant. Mais j’aime bien le Flash 2.0 car il est multivers et on découvre le personnage de Jay Garrick. On voudrait savoir qu’il est vraiment. J’ai apprécié de jouer avec Michelle Harison qui est la mère de Barry.

Des diverses incarnations de Flash, lequel préférez-vous ? (ndlr : 3 acteurs ont déjà porté le costume de Flash : John Wesley Shipp, Grant Gustin et Ezra Miller)

JWS C’est difficile de répondre. Le Flash que j’ai incarné fait partie de moi car j’ai joué le rôle principal pour un prime time. C’était un grand projet. Il a une place spéciale. Dans Justice League, le personnage n’est pas pris au sérieux. Il est là pour les situations comiques. Je pense que Grant Gustin interprète bien le personnage dans la série. C’est un jeune acteur talentueux avec qui j’ai un réel plaisir à jouer. Il sait montrer les forces et faiblesses du personnage. Il peut rendre le personnage marrant mais il peut aussi vous briser le coeur dans sa relation avec Iris. Il a toutes les palettes d’un bon acteur.

IMG_20180204_0001 copie

La rédaction remercie chaleureusement John Wesley Shipp pour son implication dans l’interview, Claire Regnaut chargée de la relation presse de Paris Manga, Ingrid Nickelsen pour la traduction, Thomas Dallier de Cob Agency. Et mention spéciale à Olivier Wahwah de Back in toys. 🙂

Ecrit par Hui-Ping PANH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *