Interview // Ikunl

Découvrons le portfolio et le parcours de ce photographe japonais, contributeur pour la banque d’image Fotolia.

Ikunl travaille comme ingénieur données depuis plus de onze ans. Actuellement, il habite la province de Nakhon Si Thammarat dans le sud de la Thaïlande. Son aventure dans la photographie a commencé il y a neuf ans et, depuis le tout début, il a commencé par la photographe numérique. Son style photographique correspond principalement à des photographies de paysage et de voyage, car il adore observer de splendides scènes naturelles et partager ce moment avec d’autres personnes.

 

Comment avez-vous fait vos débuts dans la photographie ?

Lorsque j’étais au lycée, je suis parti en vacances avec un ami. Il avait un appareil photo reflex et m’a montré comment l’utiliser. J’étais surexcité. C’était la première fois que j’avais la chance d’être au contact d’un reflex. Lorsque j’ai reçu les photographies développées par le laboratoire, j’étais extrêmement impressionné par la différence entre celles-ci et les photographies d’un appareil compact normal. À ce moment-là, je savais que ce serait mon rêve d’avoir un reflex, mais je ne pouvais pas m’en offrir un parce que c’était un équipement onéreux. En tant qu’adolescent, je n’avais pas beaucoup d’argent à dépenser dans un appareil photo. Cependant, j’ai su depuis ce moment que la photographie serait plus tard le loisir de mes rêves. Après avoir reçu mon diplôme universitaire et obtenu un travail, j’ai pu acheter mon premier appareil, un Nikon D80. J’ai passé un temps incroyable à apprendre des choses sur la photographie, qui était devenu bien plus qu’un loisir : mon âme et ma passion. J’ai voyagé avec mes appareils dans de nombreux endroits en Thaïlande ainsi que dans d’autres pays afin de saisir et partager de nombreux moments spéciaux.

 

Comment définiriez-vous votre style ?

Des photos de voyage et de paysages avec un minimum de post-traitement. J’utilise toutes sortes de filtres afin de rendre mes photos aussi bonnes que possible dès le début, de manière à minimiser le posttraitement.

 

Ikuln-Fotolia
Château de Himeji, Hyogo, Japon

 

Pourquoi êtes-vous devenu un contributeur Fotolia ?

En 2010, j’avais de nombreuses photos dans mes collections, mais je ne connaissais aucune place de marché qui aurait accepté de donner une chance à un photographe novice comme moi. C’est là qu’un ami m’a recommandé un livre de Sura Nualpradid, qui évoquait une place de marché d’images d’illustration. Je tiens à le remercier ici. Grâce aux précieux conseils de Sura Nualpradid, j’ai rejoint la communauté photographique des contributeurs de banques d’images, en compagnie de nombreux photographes thaïlandais. Je pense que c’est pour moi une excellente opportunité pour gagner de l’argent en faisant ce que j’aime. J’ai la liberté de photographier tout ce que j’aime, et si les clichés sont suffisamment bons, alors ils peuvent être ensuite vendus.

 

Quelle est votre vision du Japon ?

Le Japon est un pays fascinant puisqu’il dispose d’un mélange de cultures qui combine avec beaucoup de tact société ancienne et société moderne. De plus, le Japon possède une magnifique nature ainsi que de nombreuses attractions touristiques. Je pense que n’importe quel photographe qui aurait la chance de visiter le Japon tomberait amoureux de ce pays.

 

Ikunl-Fotolia
Château d’Osaka, Osaka, Japan

 

Ikunl-Fotolia
La Tour de Tokyo, Japan

 

Comment la transposez-vous dans vos photos ?

Avant de commencer à prendre des photos, je m’efforce d’abord de planifier mon voyage. J’utilise plusieurs applications mobiles afin de m’aider à prévoir le temps, la position du soleil, etc. Je réalise une prévisualisation de la scène ainsi qu’une planification soigneuse pour sélectionner le meilleur moment de l’année pour me rendre face à ma cible photographique. Une fois arrivé, je parcours les lieux afin de trouver le meilleur emplacement, celui qui m’offrira la meilleure composition, puis j’attends la lumière. Et là tout est question de chance. Les photographies de paysages sont fortement influencées par le hasard, car elles dépendent pour beaucoup de la qualité de la lumière.

 

Mt. Fuji with Chureito Pagoda in Spring, Fujiyoshida, Japan
Le Mont Fuji et la pagode Chureito, Fujiyoshida, Japan

 

Quel matériel utilisez-vous ?

Mon principal équipement est le suivant : Canon 5DMKII, 5DSR ; Sony A7R avec adaptateur metabone ; Canon 16-35/4 IS ; Canon 24-70/4 IS ; Canon 70-200/4 IS ; set de filtres GND Lee ; filtres ND Lee, Hoya et Haida, filtres CPL Heliopan et B+W CPL.

 

Y a-t-il des photographes japonais que vous recommanderiez/dont vous vous inspirez ?

À dire vrai, mon inspiration ne provient pas des photographes japonais. Ma principale source d’inspiration est David Noton, un des meilleures photographes du Royaume-Uni. De nombreuses photos des réseaux sociaux sont également une source d’inspiration pour moi.

 

Pour découvrir son portfolio, rendez-vous sur : https://fr.fotolia.com/p/201944912

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *