Interview // CAP

Suite aux Creads Awards, découvrez CAP, 26 ans, webdesigner, Hérault, France

 


Laurent alias CAP vit à Montpellier où il travaille en tant que webdesigner. Il y a 4 ans, il a lancé son agence de communication spécialisée en design graphique print, web et digital avec deux amis. En plus de cette activité, Laurent répond également à des projets via la plateforme de création participative, Creads.

Bonjour Laurent, ta route semble toute tracée. Tu es à ton compte depuis un petit moment et les clients ne manquent pas. Pourquoi as-tu eu envie de te lancer dans le webdesign ?
J’ai grandi dans un univers artistique. Depuis que je suis très jeune, je dessine beaucoup, je griffonne sur des coins de tables et puis le métier de certains amis m’a donné envie de suivre une formation dans le design graphique. Je me suis alors lancé dans un CAP de designer d’exécution pour commencer, puis j’ai enchaîné sur un BAC Pro en Communication Graphique pour finir par un BTS en alternance dans une agence de communication.

Lorsque l’on sort d’école, ce n’est pas simple de trouver des clients. Comment as-tu développé ton réseau ?
Mon contrat en alternance a débouché sur un emploi, ce qui m’a permis de nouer des liens dans le secteur. Ensuite en me mettant à mon compte, je me suis rapproché d’amis pour monter une agence de communication. Depuis 4 ans, je n’ai cessé de travailler avec eux en apportant mon expertise en webdesign. Je suis également membre de réseaux d’affaires professionnels comme le BNI. Organisé en groupes de travail, ce réseau fonctionne uniquement sur recommandations. Pour ma part, j’appartiens à un groupe de 25 personnes spécialisées en communication. Nous nous réunissons une fois par semaine pour échanger du business. Dans chaque groupe, il y a un seul représentant par profession. Ainsi, je suis le seul webdesigner. C’est très intéressant car il n’y a pas de concurrence. Nous sommes tous complémentaires ! Et puis, je trouve également mes projets grâce à Creads, qui me met en relation avec des clients pour créer le design de leur site web.

Design réalisé par Laurent
Design réalisé par Laurent

Le métier de webdesigner va souvent de pair avec celui de développeur. Comment s’organise la relation : client, webdesigner, développeur ?
Je dois avouer que ce n’est pas évident à gérer au début. Chacun a des envies et des contraintes souvent bien distinctes. Les développeurs veulent rendre le site le plus ergonomique et fonctionnel possible en y ajoutant des boutons partout. D’un autre côté, les graphistes souhaitent épurer le design un maximum pour répondre aux tendances actuelles. Au milieu, il y a le client, qui ne comprend pas toujours les exigences du web. Il pense avant tout rentabilité alors qu’il est essentiel de se concentrer sur le parcours utilisateur. Pour faciliter la compréhension des contraintes de chacun, le mieux est d’en discuter dès le lancement du projet pour éviter de perdre du temps. Si cela est possible, on peut intégrer un chef de projet à l’équipe pour faire l’intermédiaire entre les différentes parties.

Quelles sont tes sources d’inspiration et les grandes tendances actuelles du webdesign pour toi ?
Pour nourrir ma créativité, je surfe beaucoup sur le web et j’aime aussi lire des livres spécialisés. Il existe des répertoires de créations vraiment très enrichissants. Aujourd’hui, la tendance en matière de webdesign est clairement au minimalisme. Moins il y a de fioritures, mieux c’est ! L’un des meilleurs exemples est celui du site Apple. Pour un site réussi en 2016, à mon avis, il faut miser sur l’ergonomie, la simplicité, le design et l’intuitif.

Aurais-tu des conseils à donner à ceux qui souhaitent se lancer en indépendant ?
Lorsque l’on se met à son compte, il ne faut pas avoir peur de démarcher et de se présenter dans des groupes. On peut vite se sentir isolé, il faut donc faire attention à ne pas se renfermer sur soi-même. Côté créa, demander à des personnes extérieures ce qu’elles pensent de notre travail est très bénéfique pour évoluer. C’est d’ailleurs ce que j’apprécie avec la plateforme participative. Grâce au système de votes et aux échanges avec les créatifs de Creads, il très intéressant de connaitre la vision des uns et des autres. On ne peut que s’améliorer. Ensuite, l’expérience fait grandir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *