Création décortiquée // Wooden Rhinoceros Beetle

L’artiste australien Jeremy Kool travaille pour le moment à Berlin en tant qu’artiste pour personnages de jeux, mais il garde du temps pour ses images personnelles

Wooden Rhinoceros Beetle
Jeremy Kool

Insecte
Jeremy Kool voulait avoir un scarabée rhinocéros sur son mur depuis longtemps, mas il ne voulait pas en acheter un mort. Il a donc décidé d’utilise ses compétences avec Photoshop, Maya et V-Ray pour créer le sien. “Je voulais aussi depuis longtemps créer quelque chose en bois (généré par ordinateur)”, ajoute-t-il, “c’était donc le point de départ de l’idée.”
Sa méthode est un simple mélange de Photoshop et de 3D, Photoshop étant utilisé au début comme à la fin : “J’utilise Photoshop pour créer les textures”, explique-t-il, puis il a “modélisé la créature dans Maya et rendu les images dans V-Ray. De là, je repasse dans Photoshop pour compiler les rendus et créer l’image finale.” Et Wooden Rhinoceros Beetle est le premier de la série. Kool travaille actuellement sur une cigale, puis va s’attaquer à un capricorne. “La série sera intitulée Beetles of Wood”, conclut Kool.

 

01

01 Préparer la texture
J’ai prélevé des photos à l’éclairage homogène pour pouvoir facilement les transformer en texture. J’ai transformé l’image en motif en dupliquant le calque et en utilisant le filtre Décalage. J’ai ensuite masqué les jointures et peint à la main puis tamponné sur les zones problématiques.

 

02

02 Retour au noir
J’ai utilisé la même image et Teinte/Saturation pour créer la texture plus foncée. J’ai aussi eu besoin d’une carte de déformation pour m’aider sur les détails et l’éclairage au moment du rendu. Cette partie a simplement consisté à utiliser un calque d’effets Noir-et-blanc et un calque Niveaux pour obtenir les détails gris du bois.

 

03

03 Les ailes d’un scarabée
J’avais besoin de quelques ailes pour mon scarabée, j’ai donc peint à la main une image noir et blanc pour agir comme un masque pour les détails fins des ailes. Puis, une fois toutes mes textures préparées, j’étais prêt à ouvrir Maya et modéliser.

 

04

04 De Maya à V-Ray puis Photoshop
La modélisation a été intégralement performée dans Maya puis rendue en différentes passes dans V-Ray. La partie amusante débute alors, en revenant dans Photoshop pour finaliser l’image.

 

05

05 Accentuer
Une fois que j’ai ramené les fichiers de rendu dans Photoshop, j’ai commencé à utiliser un filtre Accentuation sur le rendu pour faire ressortir les détails.

 

06

06 Dans et hors focale
J’ai ensuite utilisé un Flou de l’objectif exploitant la passe Z-depth en tant que masque de fusion. Cela a généré un effet de profondeur de champ et renforcé le réalisme de l’œuvre. Le Flou de l’objectif m’offre un grand contrôle sur la quantité de flou et la profondeur de focale.

 

07

07 Un peu de brillance
Pour ajouter un peu de brillance, j’ai dupliqué et fusionné tous les calques (Ctrl/Cmd+Alt/Opt+Maj+E) et passé en mode Superposition. J’ai appliqué une opacité basse, mais je pense que cela éclaire les détails de l’image sans surcharger les détails.

 

08

08'

08 Réchauffer
Pour finir, j’ai une fois de plus dupliqué et fusionné tous les calques (Ctrl/Cmd+Alt/Opt+Maj+E) et passé en Incrustation à 15% d’Opacité. Cela ajoute de la profondeur aux couleurs et rehausse les tons clairs.

 

encadre
L’importance des matériaux
Kool aime se lancer des défis pour créer divers matériaux CG
Les textures détaillées sont essentielles dans le travail de Kool. En plus du scarabée en bois, il crée aussi des animaux qu’on dirait faits de papier, et s’est créé sa propre poupée. Il explique : “J’ai commencé à esquisser le concept dans Photoshop. Une fois satisfait du design, j’ai créé le maillage dans Maya puis passé un long moment dans Photoshop à obtenir une texture convaincante.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTENU ILLICITE Vous pouvez à tout moment nous signaler un contenu illicite en envoyant un email ici.