Interview // Creagaz

Suite aux Creads Awards, découvrez Creagaz, Graphiste, 38 ans, Finistère, France, l’un des grands gagnants.

Yvan alias Creagaz est un bosseur de l’extrême. Ce brestois de 37 ans, père de 2 enfants, est totalement autodidacte. Indépendant depuis 14 ans, sa philosophie de vie le pousse à toujours se dépasser pour tenter de donner le meilleur. Aujourd’hui, il décroche le Creads Award du graphiste freelance de l’année. Retour sur son parcours.

Bonjour Yvan, tout d’abord félicitations ! On peut dire que tu as réussi à te faire une belle place sur le marché de la création graphique, comment en es-tu arrivé là ?

Bonjour, merci de cet award ! Lorsque la question des études s’est posée, j’étais certain d’une chose : je ne voulais pas finir simple salarié. Le traditionnel “métro – boulot – dodo” n’était pas pour moi. J’ai alors suivi une formation de création d’entreprise en IUT. Une fois mon diplôme en poche, je me suis orienté vers le marché du textile streetwear qui était en plein boom à l’époque et j’ai donc créé une petite marque de prêt-à-porter. Néophyte dans le secteur, je me suis débrouillé tant bien que mal jusqu’à trouver des partenaires solides comme Kanabeach avec qui je faisais réaliser mes impressions dans leurs ateliers. Un ami avec qui je faisais des fresques graffiti à la même époque s’y connaissait en logiciels de graphisme et m’a enseigné les bases. Je me suis ensuite perfectionné, au fur et à mesure des besoins liés à ma petite marque pendant les 6 ans de son existence (catalogues, logos, html, etc…). Recevant les compliments de mon imprimeur textile sur la qualité de mes fichiers, celui-ci m’a sollicité pour travailler pour eux en prestations externes et je me suis également mis à faire des logos pour d’autres marques jusqu’à ce que le graphisme prenne le pas sur le textile dans mon activité. Je suis donc passé d’une entreprise textile à une sarl dans le graphisme. A la naissance du site Creads.fr, je m’y suis inscrit par curiosité et j’ai eu la chance d’y avoir très vite beaucoup de réussite.

Bureau_Creagaz2016
On dirait que le succès est venu en un claquement de doigts. C’est le cas ?

Pas tout à fait, mais une fois à fond dans le graphisme l’ascension a été en effet assez rapide, pour autant j’ai beaucoup travaillé pour en arriver là. Je n’ai jamais vraiment compter les heures, plusieurs weekends et longues soirées sacrifiées à plancher sur des projets, comme je le faisais déjà dans le textile. Coté créativité, le principe est de se dire que l’on peut toujours faire mieux. De plus, se confronter à d’autres graphistes et voir les créations des uns et des autres, sur Creads notamment, permet de se remettre constamment en question et de prendre des bonnes « claques », la meilleure des recettes pour progresser. Quelque soit l’âge ou l’expérience, on a toujours à apprendre, surtout dans le graphisme. C’est un secteur en perpétuel évolution. Aujourd’hui, j’ai la chance d’avoir un bon portefeuille clients, ce qui me permet de pouvoir gérer plus sereinement mon planning sur des plages horaires plus classiques.

Capture d’écran 2016-01-26 à 14.52.28

Tes logos plaisent beaucoup aux clients. Tu as une recette magique ?

On me dit souvent que j’ai un style bien à moi et que l’on reconnait mes créations mais je ne m’en rends pas vraiment compte. Pour ma part, je ne cherche pas particulièrement d’inspiration ici ou là, je travaille plutôt au feeling et j’essaie de me mettre à la place du client pour répondre de mon mieux à ses attentes. Lorsque l’on est graphiste, il faut savoir mettre son égo de côté car nos créations sont avant tout des éléments commerciaux et non des “démonstrations artistiques”. Je n’ai pas de conseils particuliers pour réaliser un logo qui marque les esprits, mais à mon sens miser sur des designs épurés est une piste à privilégier pour y parvenir (« less is more » comme on dit). Au-delà des créations elles-mêmes, le plus important est le respect des normes techniques, de créer des fichiers « propres », exploitables et déclinables sur tout support.

Capture d’écran 2016-01-26 à 14.52.17
Aujourd’hui, es-tu spécialisé dans la création de logos ?

J’ai fait mes premières armes dans la création de logos mais ce n’est plus mon cœur de métier aujourd’hui. Comme les clients étaient satisfaits de mon travail, ils souhaitaient décliner leurs supports de communication avec moi — c’est d’ailleurs l’un des avantages de Creads, les projets participatifs débouchent souvent sur des projets solos et permettent de suivre le client dans l’élaboration de son identité graphique au travers de différents supports commerciaux — Avec le temps j’ai donc diversifié mon travail, et aujourd’hui, je crée beaucoup de supports comme des dépliants, des catalogues, des plaquettes, des newsletters, etc.

 

Découvrez son portfolio : Creagaz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *