[METHODE] Le théâtre d’improvisation, 6 astuces à adopter dans le monde de l’entreprise

De prime abord, le lien entre le monde de l’entreprise et l’improvisation théâtrale peut sembler étrange, et pourtant, ces deux univers ont beaucoup de choses en commun. Les principes de l’improvisation s’invitent de plus en plus dans l’enseignement de compétences bien réelles, qui servent le succès de l’entreprise.

« Les affaires et la comédie ont ceci en commun qu’elles requièrent une écoute et des ajustements permanents. Cela nécessite un effort important au départ, mais cela permet aussi d’acquérir une certaine flexibilité par rapport à de nouvelles opportunités, à de nouvelles idées », déclare Chelsea Clarke, enseignante au théâtre Upright Citizens Brigade (UCB) et responsable de la formation pour les entreprises.

Les ateliers d’improvisation destinés aux entreprises sont de plus en plus prisés. L’an dernier, l’UCB a organisé des formations entre autres pour Disney, Google, Viacom, Citigroup, GE et Pepsi. L’improvisation est également enseignée dans les grandes écoles de commerce telles que Columbia, Duke, le MIT et Stanford.

Toutefois, il ne s’agit pas nécessairement d’être drôle. Ces séances développent également toute une palette de précieuses compétences qui favorisent l’esprit d’équipe, la collaboration, le leadership et la communication. Voici donc six leçons essentielles que les entreprises peuvent apprendre de l’improvisation.

 

1. Apprenez à écouter, à écouter vraiment

27

Il est extrêmement facile de prendre de mauvaises habitudes en matière d’écoute. Vous croyez écouter quelqu’un, mais vous êtes attentif en partie seulement, déjà occupé à réfléchir à ce que vous allez dire ensuite, surtout si vous êtes stressé lors d’une présentation ou un discours et que votre tour de parole arrive.

« Nous nous sommes aperçus que dans le milieu professionnel, les gens ont tendance à écouter uniquement dans le but de répondre, au lieu d’écouter vraiment pour comprendre leur interlocuteur », explique Tom Yorton, PDG de Second City Works. « S’il y a une compétence sur laquelle nous insistons beaucoup, c’est bien celle de l’écoute. Les improvisateurs excellent dans l’écoute active. Comme il n’y a pas de script pour donner des indications précises sur l’action, la moindre parcelle d’information est bienvenue, car elle peut être la source ou l’élément déclencheur de votre inspiration. »

Rick Andrews, professeur et acteur au théâtre Magnet de New York, explique que si vous n’écoutez pas, « vous passez à côté de tous les signaux, verbaux et non verbaux, que votre client vous envoie. L’improvisation vous oblige à être dans le moment présent et dans l’écoute totale de l’autre. »

2. Trouvez la créativité grâce au « Oui, et… »

38

Le « Oui, et » est un des concepts fondamentaux de l’improvisation. En substance, l’acteur qui improvise ne rejette jamais ce que disent ou font ses partenaires sur scène. Il répond « Oui, et » à chaque idée, qu’il accepte comme faisant désormais partie de la scène qu’il joue. Il élabore alors son jeu d’après les idées des autres et, ce faisant, il propose une interprétation inédite, étonnante et drôle sur scène.

Dans les entreprises, de nouvelles idées peuvent émerger grâce à cette attitude positive. « La plupart du temps, tout commence par une mauvaise idée dont l’un des aspects est positif. Il suffit alors qu’une personne y ajoute sa contribution, grâce à ce “Oui, et” favorisé par l’improvisation », explique Rick. « Des possibilités que vous n’auriez jamais entrevues avec un mode de pensée plus négatif commencent alors à s’ouvrir à vous. Vous pouvez toujours trouver des points négatifs à une idée. C’est lorsque l’on change cette façon de voir que l’on devient beaucoup plus créatifs. »

« Dans une entreprise, nous ne sommes pas toujours d’accord avec nos collègues ou nos clients. Mais il est possible de transformer cet obstacle en tremplin vers la réussite », précise Tom Yorton. « Si dès le début nous pouvons partir sur un “Oui, et” au lieu du réflexe basique “Non, mais”, les relations s’en trouvent améliorées et davantage d’idées émergent. »

 

3. Acceptez l’imprévu

45

De nombreuses entreprises redoutent l’imprévu, mais l’improvisation vous aidera à être à l’aise avec l’incertitude, et à vous y adapter. « C’est le propre d’une scène d’improvisation que d’ignorer ce qui va se passer après », déclare Chelsea Clarke. « Apprendre à être à l’aise dans l’instant présent et savoir gérer les nouvelles informations rapidement nous permet de mieux réagir et de garder confiance lorsque des présentations, des conversations et des interviews ne se déroulent pas comme nous l’avions prévu. »

 

4. Prenez des risques… les erreurs, les échecs, ce n’est pas grave

56

 


Saviez-vous que certaines des inventions les plus importantes et les plus appréciées sont le fruit d’une erreur ? Les rayons X, la pénicilline, le pacemaker, le ressort magique Slinkies, les Post-it et même les cookies aux pépites de chocolat… L’improvisation vous apprend qu’il est normal de prendre des risques et de faire des erreurs, tant que vous y remédiez rapidement et que vous rebondissez… Et qui sait, vous allez peut-être faire une découverte géniale.

De la même manière, les entreprises peuvent réussir en essayant, en innovant et en ne craignant pas d’échouer. « L’improvisation nous apprend à être résilients face à l’échec, à être nous-mêmes même lorsque ça va mal », ajoute Tom Yorton.

Lors de sa semaine de l’orientation, l’université Columbia propose un atelier d’improvisation offrant un environnement rassurant pour se lancer. « Les étudiants ont la possibilité de se confronter à des circonstances aussi difficiles que motivantes. Ils doivent à tout prix mobiliser leurs ressources et prendre des risques, être seuls et s’exposer, pour en sortir finalement grandis et plus forts », explique Michael Malone, vice-doyen du programme MBA de Columbia. Il précise également que les échos sur cet atelier sont extrêmement positifs.

Jeff Mondoro, manager du théâtre People’s Improv, à la fois consultant et comédien de formation, assure que l’improvisation est un fantastique moyen de changer de regard sur les erreurs. « L’erreur n’existe pas en improvisation. C’est d’ailleurs bien souvent de là que naît la comédie », précise-t-il. « Dans une entreprise, au contraire, si vous commettez une erreur, vous pensez que c’est une catastrophe, alors qu’il suffit de reconnaître cette erreur et de se dire “Bon, c’est juste une boulette, je rectifie le tir tout de suite”. »

 

5. Mettez votre partenaire en valeur

 

64

Un autre grand principe de l’improvisation veut que l’on « mette son partenaire en valeur ». C’est d’autant plus capital que la collaboration et la coopération sont au cœur de l’improvisation. « Faire équipe implique de s’entraider, d’être préoccupé par la réussite de l’autre autant que par sa propre réussite », explique Tom Yorton.

Paul Z. Jackson, président d’Applied Improvisation Network, définit ce concept comme ceci : « Si vous montez sur scène et que vous défendez une idée, c’est aux autres acteurs de s’impliquer dans ce que vous faites et de vous soutenir lorsqu’ils vous donnent la réplique. Ils vous appuient et vous aident. En insufflant cet état d’esprit à une équipe ou à une entreprise, les gens, sachant qu’ils bénéficieront du soutien de leurs collègues, auront beaucoup plus confiance en eux pour se lancer et essayer. »

Comment cela se traduit-il dans le monde de l’entreprise ? « Lorsque vous montrez, avec vos collaborateurs, que vous formez une équipe dynamique et soudée, les clients perçoivent que vous êtes sur la même longueur d’onde et que vous vous comprenez, au lieu de vous mettre continuellement des bâtons dans les roues », déclare Jeff Mondoro. « Dans la vie comme en entreprise, si chacun adopte cette philosophie, tout le monde y gagnera. »

 

6. Apprenez à élaborer une histoire convaincante

Bartek Zyczynski
Bartek Zyczynski

« La narration est extrêmement importante pour l’improvisation », déclare Michael Malone. « Pour un cadre en entreprise, être capable de créer une histoire que les personnes avec qui il travaille croiront et s’approprieront, voilà ce qui fait la différence entre un dirigeant et un leader. Les véritables leaders sont capables de construire ces exposés de telle sorte qu’ils parviennent à convaincre leur auditoire. »

Aujourd’hui plus que jamais, les chefs d’entreprise doivent réfléchir vite, communiquer avec conviction et collaborer efficacement. L’improvisation est un moyen créatif, amusant et sûr de stimuler ces compétences. Alors, la prochaine fois que vous assisterez à une réunion, tâchez de penser « Oui, et… ». Vous serez sans doute agréablement surpris du résultat.

 

Première image : Microphone with defocused bokeh lights, Namphon2U

Propos recueillis par Shutterstock


 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *