Adobe Stock, le St Graal?

Depuis l’annonce du rachat de Fotolia fin 2014, on imaginait bien qu’Adobe préparait quelque chose. Alors que l’éditeur dévoile le Creative Cloud 2015, il lance son service Adobe Stock. Suivez le guide.


« Better, faster, stronger »

Le plug-in de Fotolia disponible sur Photoshop depuis la CS5 nous donnait un aperçu de ce que pourrait l’intégration d’une banque d’images dans le logiciel phare de création numérique. Mais mieux qu’un plug-in, Adobe Stock (St) est la première banque d’images directement intégrée dans le logiciel et simplifie de façon significative l’achat et l’utilisation de stocks en tous genres.

Évidemment étroitement lié au Creative Cloud, le service est intégré dans toutes les dernières versions de Photoshop CC, Indesign CC, Illustrator CC, Première Pro CC et After Effects CC et accessibles depuis les applications de création CC. Les créatifs peuvent ainsi utiliser une image maquette et finaliser leur projet en achetant la licence de l’image directement depuis le logiciel dans lequel ils travaillent.

Adobe Stock bénéficie également de la technologie Adobe CreativeSync développée pour le Creative Cloud 2015. Toutes les modifications effectuées sur une image maquette sont en effet appliquées à l’image sous licence. Pour le moment, on ne fait pas plus optimal comme méthode de travail.

 

Les images en chiffres

Rappelons que Fotolia, ce sont 40 millions d’images, illustrations et vecteurs qui sont donc maintenant accessibles en quelques clics seulement, sans quitter son espace de travail.

Pour lancer cette fonctionnalité, Adobe s’est appuyé sur deux autres chiffres : 85% des personnes achetant des images utilisent les outils de création d’Adobe et 90% des contributeurs passent par ces mêmes logiciels pour retoucher leurs images avant de les proposer aux banques d’images. Des chiffres non négligeables dans un marché qui pèse 3 milliards de dollars…

Côté tarifs, on ne s’éloigne guère de ceux de Fotolia. Les créatifs et les professionnels peuvent acheter des images à l’unité (9,99 €/image), ou opter pour un forfait mensuel à 49,99 € pour 10 images et 159,99 € pour 750 images.  L’abonnement à 10 images/jour passe à 29,99 € pour les abonnés Creative Cloud, quelle que soit la formule d’abonnement. Notons par ailleurs qu’à la différence d’offres concurrentes, les images non utilisées sont reportables d’un mois sur l’autre pendant un an. Pas mal.

 

Adobe bouscule le marché

Intégré dans les logiciels de la Creative Suite, Adobe Stock est aussi disponible comme service autonome pour les non-abonnés au Creative Cloud à l’adresse stock.adobe.com et se pose donc comme un nouveau concurrent dans le petit monde des banques d’images.

Une volonté affichée via la politique de rémunération des contributeurs. Chacun sait en effet l’importance qu’Adobe accorde à sa communauté. L’éditeur a donc annoncé que les contributeurs d’Adobe Stock toucheraient 33 % du prix de vente de leurs images au lieu des 25 % qui se pratiquent en général.

Notons pour finir que la migration d’un abonnement Fotolia vers Adobe Stock n’est pas possible. Pour Adobe, cela ressemble fort à un doublon. Le temps peut-être pour ce nouveau service de se faire sa place. Qu’adviendra-t-il ensuite de Fotolia? L’avenir le dira.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTENU ILLICITE Vous pouvez à tout moment nous signaler un contenu illicite en envoyant un email ici.