[INSPIRATION] Nous avons un faible pour les images, et c’est une question de connexions

Si vous le voulez bien, faisons une petite expérience. Voyons combien de temps vous pouvez rester concentré sur ce texte en cherchant le lien avec les images plutôt que de regarder simplement « pour le plaisir des yeux » (ces images captivantes ont été insérées dans cet article pour illustrer mon propos). Aussi fastidieux que cela puisse devenir, et quelle que soit la quantité d’informations présentes, voyons si vous pouvez tenir jusqu’à la fin. C’est parti !

 

Alors, images ou texte ?

Firework Festival in Chiangmai Thailand par FW Studio
Firework Festival in Chiangmai Thailand par FW Studio

 

Avez-vous déjà réfléchi au sens de cette célèbre phrase, « Une image vaut mille mots » ? L’idée symbolique qui est exprimée, bien sûr, est qu’une image détient à elle seule le pouvoir de raconter toute une histoire. Pourtant, d’un point de vue purement neurologique, le seul fait de regarder une image peut aider notre cerveau à assimiler beaucoup plus de données complexes que si nous lisions simplement un texte.

Instagram, Pinterest, Tumblr et Snapchat ne sont que quelques exemples parmi tant d’autres de plateformes de médias sociaux en pleine expansion reposant essentiellement sur l’image. Même Facebook et Twitter qui, à l’origine, ont été conçus pour véhiculer du texte, sont passés à des formats plus visuels.

Lorsque l’image peut résumer une histoire, peu nombreux sont ceux qui prennent le temps de tout lire. Les internautes préfèrent fixer leur attention sur les images pour comprendre rapidement le message plutôt que d’interpréter et analyser un texte.

 

Le traitement de l’image par le cerveau

Brain surgery men at work par aastock

Brain surgery men at work par aastock

 

Notre hémisphère droit, autrement dit 50% de notre cerveau, est dédié au traitement des images. L’utilisation des images est donc devenue une condition sine qua non pour capter l’attention des consommateurs. Concrètement, les articles avec du contenu visuel enregistrent 94 % d’affichages et de lectures de plus que ceux qui ne contiennent que des mots.

La présence d’un contenu visuel dans un communiqué de presse fait grimper son taux de consultation de plus de 45%. Quel que soit le contexte, les images favorisent la diffusion et suscitent davantage l’intérêt, car elles rendent l’ensemble visuellement plus attrayant. Elles peuvent également être suffisamment persuasives pour inciter à l’action. Des études montrent que le recours à un message visuel est bien plus efficace pour convaincre, avec un taux de réussite supérieur de 43% à un message simplement composé de mots. Si l’on y réfléchit bien, il n’y a pas photo : les présentations sans aucun élément visuel, composées uniquement de texte, sont horriblement ennuyeuses.

Avoir l’œil

Eye of a Chinese Water Dragon par Sharon Alexander
Eye of a Chinese Water Dragon par Sharon Alexander

 

 

Même en laissant de côté nos préférences personnelles, il n’en demeure pas moins que90% des informations transmises au cerveau sont visuelles. Les images qui comportent des personnages ou qui sont très colorées augmentent de 80% l’envie de lire. Elles impliquent aussi moins de travail pour notre cerveau, qui peut traiter les données visuelles 60 000 fois plus vite que le texte, tout en étant capable d’identifier des images en l’espace de seulement 13 millisecondes.

Notons également que l’œil renferme 70% de nos capteurs sensoriels. Ainsi, lorsque la rétine est confrontée à une image, des informations telles que la forme, la couleur et l’orientation sont envoyées simultanément à différentes parties du cerveau pour être immédiatement traitées. Les mots, eux, nécessitent un traitement linéaire qui demande plus de temps et d’énergie à notre cerveau pour comprendre et réagir.

Les connexions émotionnelles

Homeless dog behind bars in an animal shelter par Oleg Kozlov

Homeless dog behind bars in an animal shelter par Oleg Kozlov

 

93% de la communication est non verbale. Les images sont donc particulièrement puissantes, parce qu’elles sont liées à nos souvenirs et à nos émotions. Nous comprenons mieux une émotion par le biais d’un support visuel.

Les réactions émotionnelles sont capitales sur un plan marketing, car les campagnes dont le contenu est purement émotionnel se révèlent deux fois plus efficaces que celles qui sont uniquement factuelles. Par ailleurs, comme notre cerveau est entraîné à décoder tous les éléments d’une image en même temps, nous sommes capables de faire plus rapidement une association sur les plans cognitif et émotionnel. Autrement dit, les images constituent un extraordinaire moyen de capter l’attention, de véhiculer un message et de susciter une réaction émotionnelle.

Si vous êtes en train de lire cette phrase, bravo ! Vous avez tenu bon malgré le flot d’informations qui vous a submergé. Quant à ceux qui ont parcouru les images et sont déjà partis, ils prouvent tout de même une chose : le pouvoir de la communication augmente de manière exponentielle grâce au pouvoir de l’image.

Bannière : Mosaic of pictures de scyther5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *