TUTO – Affiche publicitaire

Voici un exemple de photomontage que vous pouvez réaliser avec des éléments simples et quelques effets de brosse. Nous allons voir comment traiter notre image et ajouter des éléments visuels dans Photoshop. Puis nous allons traiter notre composition dans InDesign pour obtenir le meilleur résultat possible pour une impression dans un magazine.


NOTRE EXPERT
Rudy Nosile AKA CrimsonR est un graphiste de 29 ans basé à Grenoble. Plutôt polyvalent, il travaille en tant que webdesigner et graphiste chez Spartoo.com.

Site Internet : www.crimsonr.com

Logiciels utilisés : Photoshop, InDesign

 

 

 

 

 

 

01 PHOTOSHOP
Nous allons commencer par faire notre montage dans Photoshop. Pour l’instant, nous travaillerons en mode RVB. En revanche, changez la résolution en 300 dpi et choisissez le format 148×210 mm. Pour ce montage, nous avons décidé d’utiliser un mélange de photomontage et de 3D.

 

02 COMPOSITIONS
Pour une composition harmonieuse, utilisez la règle des tiers et les différentes techniques de composition. Le travail est effectué en 3D afin de valoriser le produit. Utilisez différentes textures et environnements ainsi que différents types de brosse.

 

03 ENVIRONNEMENT COULEUR
Une fois notre visuel validé par le client et les couleurs ajustées par nos soins en RVB, nous basculons en mode CMJN. Faites attention avec certains de vos calques, Photoshop vous demandera d’aplatir votre image. Parfois, selon le mode de fusion, les calques peuvent donner des effets de couleurs qui ne seront pas très adaptés à votre montage. N’aplatissez pas vos calques. Nous allons faire une sélection de tout le plan de travail (Ctrl+A)puis copiez avec fusion (Maj+Ctrl+C) et créez un nouveau document Photoshop. Assurez-vous que la résolution est bien à 300 dpi. Collez (Ctrl+V) le résultat dans ce nouveau fichier PSD. Nous gardons ainsi le fichier original tel quel. Passez ce nouveau PSD en mode CMJN, action qui ne devrait poser aucun problème puisque notre image est aplatie.

 

04 INDESIGN : INTERFACE ET CHOIX DU FORMAT
Démarrez InDesign, choisissez Nouveau document. Une nouvelle fenêtre s’ouvre avec plusieurs options : le nombre de page, Pages en vis-à-vis, Format de la page, Orientation du document, Colonnes et Marges. Cliquez sur Plus d’options pour afficher le fond perdu et les lignes de bloc.

 

05 PRÉPARATION DU PLAN DE TRAVAIL
Vous allez entrer les options pour votre page pub. Commençons par le format de page, son orientation. N’oubliez pas de décocher l’option Page en vis-à-vis, nous travaillons sur une seule page. De plus vous verrez que dans les marges, la notion de petit fond et grand fond changent et deviennent des marges à gauche et à droite Vous pouvez toutes les déterminer sur la même valeur à savoir 5 mm.

 

06 PLAN DE TRAVAIL
Nous allons maintenant configurer le plan de travail. Allez dans le menu Affichage> Grilles et repères et cliquez sur Afficher la grille du document (Ctrl+<). Placez ensuite vos repères pour que vos textes soit bien alignés et répartis dans la page (phrase d’accroche, slogan, etc.). Ajustez des marges de 10 mm du bord, en cas de modification ou changement de format de page. 07 PROFIL COULEUR Nous allons maintenant changer le profil couleur de In-Design, et vous vous serez assuré à ce stade vous d’avoir le mémo technique de l’imprimeur. Changez le profil couleur, allez dans le menu Édition> Couleurs (Maj+Ctrl+K) puis remettez le même profil que vous avez chargé dans Photoshop (c’est logique après tout!), si ce n’est pas déjà le même, ce qui théoriquement ne devrait pas être le cas si vous ne l’avez pas touché auparavant. Importez ensuite votre fichier PSD dans InDesign (Ctrl+D).

 

08 NOTION DE CALQUES
Une fois que votre fichier est ouvert dans Photoshop, vous pouvez voir qu’il est présent dans la fenêtre des calques et qu’il est nommé Calque 1. Cette fenêtre nous permet de mieux gérer les contenus que nous importons sur lesquels nous travaillons sans trop nous y perdre. Surtout quand il y a beaucoup d’éléments. Soyez donc méthodique et organisez. Renommez de manière explicite votre calque, par exemple « Créa-visuel ».

 

[NOTE]
Couleurs et impression
En impression, généralement, il est demandé de convertir les couleurs en CMJN (cyan, magenta, jaune et noir). Si vous ne possédez pas dès le début d’information sur la technique d’impression, ou si vous n’avez pas choisi votre imprimeur, convertissez vos couleurs dans Photoshop avant d’importer votre fichier dans InDesign. Dans le menu Édition> Couleurs (Maj+Ctrl+K), paramétrez votre espace de travail. Choisissez dans l’onglet Paramètres : Prépresse pour l’Europe 2 ou Europe 3. Vous disposerez ainsi d’un espace de travail préconfiguré correctement pour l’impression. Vous pourrez néanmoins modifier par la suite votre espace de travail, selon le profil couleur, appelé aussi profil ICC, que votre imprimeur vous aura fourni.

 

 

[NOTE]
PAGES EN VIS-A-VIS
L’option Pages en vis-à-vis vous permet de gérer votre mise en page comme comme celle d’un livre. Le petit fond représente l’espace du côté de la pliure du livre et le grand fond l’espace opposé. Le fond perdu, qui est la marge extérieure du document qui sera rognée à l’impression. Les colonnes servent à placer des lignes de bloc texte en plus des possibilités de mise en page de texte.

 

 

09 FENÊTRE : STYLES DE PARAGRAPHE
Maintenant, observez les autres panneaux dans votre espace de travail. Vous devriez voir notamment le menu Styles de paragraphe. Si ce n’est pas le cas, allez dans le menu Fenêtre> Styles et cliquez sur Styles de paragraphe Ce panneau nous
permet d’accéder à différentes options pour la mise en forme des paragraphes de texte. Vous pouvez ainsi changer la typographie, la taille, l’espacement, le retrait à gauche et à droite, les césures de texte, etc. Il est surtout très utile pour créer différents styles de paragraphe qui vont se répéter et que vous retrouverez aisément.

 

10 FENÊTRE : STYLES DE CARACTÈRE
Tout comme les Styles de paragraphe, il existe le panneau Styles de caractères (Fenêtre> Styles> Styles de caractères). Il permet de travailler sur la couleur du texte, le type, la taille, l’espacement ainsi que de nombreux autres critères. Vous pouvez également créer vos propres styles de caractères qui seront accessibles depuis le panneau. Vous pouvez également intégrez un style de caractères que vous avez préalablement créé dans un style de paragraphe. On appelle ça les styles imbriqués.

 

11 FENÊTRE : STYLE D’OBJET
Ce style (Fenêtre> Styles> Style d’objet) est assez particulier parce qu’il interagit avec les éléments de type bloc (bloc texte, bloc image, ligne, etc…). Ainsi tout
comme les styles de paragraphe ou caractère, on peut créer un style d’objet pouvant contenir les deux précédents. L’automatisme, notamment quand il y a plusieurs styles imbriqués, nous permet de gagner un temps fou.

 

12 MISE EN PAGE
Nous allons maintenant travailler sur notre mise en page. Nous avons deux éléments sur notre pub : une accroche et une phrase qui présente le produit. Utilisez d’abord les Styles de caractère. Créez un nouveau style de caractère, placez-vous sur le bloc de texte que vous avez créer. Imbriquez-le dans un style de paragraphe lorsque vous créerez celui-ci pour votre phrase d’accroche. Placez votre texte à l’endroit, le plus judicieusement possible dans votre page pub, notamment en fonction du visuel que vous aurez choisi. Répétez la même opération pour votre autre phrase.

 

13 INDESIGN : FENÊTRE APERÇU DES SÉPARATIONS
Après avoir placé tous nos éléments, nous allons vérifi ez maintenant que nous avons bien respecté le mémo technique. Vérifi ez vos marges, votre fond perdu et le format de votre page. Passons à la séparation des couches. Fenêtre> Sortie> Aperçu des séparations. Dans l’affi chage, vous avez deux choix possibles : Séparations et Limite d’encre qui, une fois votre document activé devient grisé. Ces deux outils sont très importants. Le premier permet de vous assurer que vous avez bien réalisé votre document en CMJN. Le second permet de voir la limite en pourcentage pour la surimpression (généralement compris entre 280 % et 300 % en fonction des imprimeurs).

 

14 FENÊTRE APERÇU DES SÉPARATIONS : LIMITE D’ENCRE
Pour la limite d’encre, les parties dépassant la valeur imposée apparaissent en rouge sur votre document (d’où l’importance de bien traité votre visuel en amont, dans Photoshop ou Illustrator). Vous devez donc retraiter vos images dans Photoshop. Changez bien le mode de couleur dans le menu Edition, comme vu dans les étapes précédentes, afi n que votre page respecte les normes techniques de votre imprimeur.

 

15 RENDU EN PDF
Le client nous demande une version PDF 1.3 (voir la capture de l’étape 5). Allez dans Fichier>Eporter, choisir le format Adobe PDF (impression) puis cliquez sur Enregistrer.
Dans la fenêtre Exporter au format Adobe PDF, elle se trouve dans Compatibilité. Choisissez le paramètre du type de PDF, ici du PDF X-3, la partie compatibilité, la valeur change pour se placer sur une version PDF 1.3. Vérifi ez que vous exportez tous les calques visibles et imprimables. Dans compression vous devez être sur 300 dpi pour image couleur et niveaux de gris. Dans Repères et fond perdu, cochez la case «Utiliser les paramètres de fond perdu du document » et cochez les repères dont l’imprimeur a besoin en vous reportant au mémo technique. Quoi qu’il arrive, il doit au moins y avoir le fond perdu. C’est un minimum.

 

16 RENDU SUITE
Allez maintenant dans Sortie puis cliquez sur le bouton « Gestionnaire d’encres », normalement vous devriez être en quadri. Rappelez-vous que l’on a changé les couleurs d’InDesign au tout début. Ainsi, nous n’avons pas d’autres couleurs celles comprises dans la gamme CMJN. Vérifiez toujours cette option, au cas où vous retrouveriez avec d’autres couleurs de type Pantone. Vous pourrez ainsi les désactiver manuellement via ce bouton. Vous pouvez maintenant lancer votre rendu et sortir votre page pub. Tout est prêt pour être imprimé dans votre mag’ préféré, j’en suis sûr !

 

[NOTE]
Sortie et rendu
C’est préférable de prendre de bons réflexes dès le début lorsqu’on travaille pour l’impression. Chaque étape doit être minutieusement respectée. Pour ce faire, on se doit de respecter scrupuleusement le mémo technique reçu de votre imprimeur. Le panneau Aperçu des séparations de couche et la limite d’encre vous permettent de vérifier que vous avez des valeurs correctes en sortie, ceci en adéquation avec ce que vous avez fait en amont. Par exemple, il se peut que sous Illustrator, vous mélangiez des couleurs CMJN et PANTONE. A ce moment précis, dans l’Aperçu des séparations de couches, la couleur PANTONE sera immédiatement détectée ! Idem pour tout autre gamme de couleurs, autre que le CMJN. Par ailleurs, le taux d’encre à la surimpression dépend de l’imprimeur. Si vous regardez bien le noir ou les couleurs vives, elles ont parfois un taux élevé. Ce genre de dépassement peut arriver si vous n’avez pas traité votre image en CMJN avant de l’importer dans In Design. N’oubliez jamais de vérifier votre travail. Si vous avez la possibilité, demandez une épreuve à l’imprimeur pour voir le rendu final sur papier.

4 thoughts on “TUTO – Affiche publicitaire

  1. Sympatoche le tuto.
    je m’interroge cependant sur la gestion des typos. C’est un peu moyen non ?
    Quant à la faute d’orthographe, je vous laisse chercher…

    1. Oui life au lieu de live 🙂

      Pour la gestion des typo que voulez-vous dire ? Ce n’est pas assez détaillé ou ce n’est pas optimum ?

    1. Je trouve qu’elle fonctionne assez bien avec le noir et blanc, ce qui la rend peut-être pas très lisible c’est sa graisse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *