Poésies dessinées, de Julie Safirstein

Pour célébrer la rentrée et à l’approche des fêtes, Maeght Éditeur propose une collection d’ouvrages originaux et poétiques de Julie Safirstein : « Poésies dessinées ».





« Ces livres-dépliants colorés sont une invitation à transgresser, peindre, colorier, dessiner, coller, lire et s’amuser », explique Jules Maeght : ils pourront être lus par les parents et illustrés par les enfants, à moins que ce ne soit l’inverse, au gré de l’imagination et de l’envie de chacun. L’intention de Julie Safirstein est d’inviter chaque lecteur à participer au dialogue que l’artiste initie entre arts graphiques et poésie.


Véritable livres d’artiste, les « Poésies dessinées » ont bénéficié de tout le savoir-faire de Maeght Éditeur et de l’imprimerie ARTE. Imprimées en lithographie sur papier d’art, elles se prêtent à toutes techniques : feutre, crayon, peinture, gouache, pastels…





Objet de collection


Les Papillons de Gérard de Nerval, En sortant de l’école de Jacques Prévert, Poisson d’avril de Boris Vian : Julie Safirstein a choisi de faire appel aux plus grands poètes, que la mémoire collective s’est appropriés, que nous avons appris dans l’enfance, réinterprétés plus tard, qui colorent notre quotidien tout en marquant les grandes étapes de nos vies.


Rose, bleu, orangé, chaque livre est un objet d’édition unique, chaque texte est mis en valeur par la création graphique libre et inspirée de Julie Safirstein.





Objet de transmission


Comment donner le goût de la poésie ? Comment partager l’amour des livres ? Comme initier les plus jeunes à la bibliophilie ? Ces textes courts, simples et poétiques des plus grands auteurs de la littérature française ne sauraient laisser indifférents. Illustrés par des motifs simples, ils semblent prendre vie.


Mais l’amour de l’art n’est jamais si fort que quand il encourage à créer : ces livres à lire et à compléter ont la particularité d’offrir aux enfants de peindre, dessiner ou réinterpréter le texte. Chaque lecteur devient créateur d’une nouvelle histoire.


Objet de création


Le format du livre, en accordéon, permet de travailler les pages les unes après les autres ou de les déplier, telle une fresque personnelle. Les livres deviennent alors des objets uniques, que l’on gardera ou que l’on offrira, expression de l’imagination créative de celui ou de celle qui aura ainsi réalisé un livre unique.


MAEGHT

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *