Refonte complète de Smoke

L’annonce de la refonte complète du logiciel Smoke d’Autodesk lors de la NAB show 2012 à Las Vegas a été unanimement saluée par les utilisateurs, qui se sont réjouis tant des changement opérés que des effets mis à dispositions avec cette nouvelle version.




Ces évolutions ont été réalisées grâce à la participation active de la large communauté d’utilisateurs comme le souligne Mark Strassman, vice-président de l’industrie M&E et du marketing chez Autodesk, « L’engagement communautaire a été crucial pour le développement continu de Smoke. Nous allons continuer à travailler avec la communauté pour créer une solution professionnelle flexible « tout-en-un » de montage vidéo capable de répondre aux exigences croissantes des utilisateurs en terme de qualité et de fonctionnalités »



Grâce à Smoke 2013, qui dispose au sein d’un même environnement des fonctions de montage et d’effets spéciaux, trois cinéastes ont pu créer des courts métrages
Anthony Brownmoore, cinéaste indépendant au Royaume-Uni a conçu REP 5091. Il reconnait la facilité d’utilisation du logiciel : « Smoke 2013 permet d’adapter très simplement les plans individuels tel que nous le souhaitons ».
Jérémy Hunt, créateur du court métrage « Fix It En Post » (80 000 vues sur Youtube) explique que Smoke permet de réaliser ce que l’on veut sans contraintes : « Autodesk Smoke est le premier logiciel qui me permet véritablement de travailler comme je le souhaite … Smoke est fantastique parce que les effets de scénario permettent de voir vos modifications immédiatement ce qui est extrêmement important lorsque vous essayez de raconter votre histoire. »
Alexis Van Hurkman, spécialiste de la post-production et rédacteur technique est en train d’écrire un livre à propos de Smoke. Actuellement en post-production sur « The Place Where You Live», un court-métrage de science-fiction, il déclare : « J’ai une modeste expérience des effets visuels. Mais pour les spécialistes du compositing, Smoke 2013 pourra leur permettre d’aller plus loin dans les détails. Pour moi, c’est une perspective énorme. Le défi dans le cinéma, c’est de trouver des façons de raconter une histoire visuellement et Smoke m’a permis de le faire – c’est un outil de narration fantastique ».



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTENU ILLICITE Vous pouvez à tout moment nous signaler un contenu illicite en envoyant un email ici.