Ou comment faire de sa main un soldat

Un petit bijou, trouvé au hasard de nos recherches, pour vous chers lecteurs. Découvrez Fine, de Virgilio Villoresi.

 

 

 

Le réalisateur réussit le pari de raconter la naissance, la vie et la mort d’un soldat, avec… sa main.

 

Habitué aux réalisations avec des marionnettes ou des animations image par image, Villoresi a donc fait de sa main le personnage principal de son court-métrage. Il y a peint les costumes et les paysages nécessaires à sa réalisation, pour retracer l’histoire de ce soldat particulier.

 

A propos de Virgilio Villoresi…

 

Né à Florence en 1979, il puise son inspiration auprès des réalisateurs d’animations polonais (Jan Lenica, Zibnew Rybzinski, Walerian Borowcsiz, Daniel Schezcura, Jerzy Ziztmann), du cinéma expérimental européen, des avant-gardistes européens (Cocteau) et des artistes expérimentaux italiens. Il est influencé également par le théâtre, l’art et la littérature avant-gardiste.

 

La vie d’un soldat avec une main par Spi0n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *