Interview de FOLLENN

Pénétrons dans l’univers fantasy de Vincent Boulanger alias Follenn, 43 ans, passionné de dragons. Et retrouvez une de ses oeuvres décortiquée sous la forme d’un tutoriel dans notre hors série dédié à l’univers fantasy.

Quelle est votre formation ?
Atelier Met de Penninghen – ESAG, 1re année.

J’imagine que vous utilisez une Wacom, laquelle ? Comment avez-vous paramétré les raccourcis de la tablette et le stylet ?
Je travaille sur PC avec, en effet, une tablette Wacom, une Intuos 2. J’ai redimensionné la zone active du stylet, un comble, ma palette est trop grande, je faisais des gestes trop amples.

Quels sont les logiciels que vous utilisez le plus et pourquoi ?
Principalement Photoshop, par confort, car je le connais mieux que les autres.

Parlez-nous de vos premiers essais en peinture numérique.
J’ai connu la période Photoshop avec la souris, il y a 15 ans. La découverte par la suite de la Wacom a été une révolution personnelle, même si je n’ai jamais renoncé aux plaisirs charnels de la peinture. Je fais régulièrement des allers-retours. Je prépare mes tableaux gouache ou acrylique sous Photoshop, mais je scanne aussi des rendus de matière pour les intégrer sous Photoshop.

Quels sont vos projets en cours ? À venir ? Quels ont été vos projets les plus gros et les plus intéressants ?
J’ai un gros projet perso, je monte un dossier depuis quelques mois avant d’aller voir les éditeurs. Je viens de passer trois années très denses en quantité de travail : une dizaine d’ouvrages chez Fleurus, principalement des ouvrages d’apprentissage du dessin pour enfants et adolescents.

Êtes-vous freelance ou salarié ?
Salarié pendant 5 ans, freelance depuis 13 ans.

Quand avez-vous commencé à vous intéresser au dessin et pourquoi ?
Depuis toujours. Étant jeune, j’ai commencé par copier mes bandes dessinées, puis j’ai appris à regarder et à comprendre le monde qui m’entourait dans mon école de dessin, j’ai découvert aussi qu’il y avait un plaisir à dessiner une pomme, à comprendre les volumes.

Où puisez-vous vos idées, votre inspiration ?
Partout, je suis curieux de nature, je reste curieux, attentif à tout ! Tout m’inspire, le rendu d’une écorce d’arbre, un jeu vidéo, un film, observer un animal au zoo…

Quels sont vos coups de cœur du moment ?
Kekai Kotaki, je viens de le découvrir. Il y a une folie, une densité dans son boulot, j’adore ! Le bouquin Worlds & Wonders d’Aleksi Briclot. Maîtrise parfaite de l’art numérique, grande recherche dans les cadrages, l’éclairage, du très bon boulot !

Quels sont vos maîtres en peinture ? En traditionnel comme en numérique.
Il y en a tellement, j’ai peur d’en oublier, mais en vrac : Matthieu Lauffray, Aleksi Briclot, Marini, John Howe, Norman Rockwell, Jean-baptiste Monge, Sanjulian, Adrian Smith, etc.

 

Je suis parti d’une volonté toute simple : essayer de saisir l’instant où le dragon se laisse tomber dans le vide avant de planer. J’ai délibérément voulu un arrière-plan très simple pour mettre en valeur le premier plan. Le soldat sur le dragon est venu par la suite, puis la scène de bataille…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *